Cap sur l’Hôpital BOSS MINING. Une prospérité partagée dans la santé par ERG et Grant Dempsey malgré la crise financière

Partager

A Kakanda, la minière BOSS MINING n’a pas cessé de garantir les meilleurs soins de santé malgré la crise, non seulement à ses employés et leurs dépendants, mais aussi à toute la population des cités et villages environs ainsi qu’à tous les congolais sans distinction d’origine et de provenance, sans discrimination tribale, provinciale.

     Ayant repris, en location les installations de l’hôpital de la co-actionnaire Gécamines de Kakanda qu’elle équipé en y ajoutant de nouveaux bâtiments dont le bloc opératoire, le bloc de consultations de petite chirurgie, le bloc du laboratoire et a marque, Boss Mining a engagé plus de cinq médecins et des dizaines du personnel médical congolais bien qualifié, en tenant compte du Genre ou parité et en donnat la chance à la jeunesse, pour le bien-être des populations qui fréquentent quasi-gratuitement ses installations sanitaires. Des dispensaires pour la même cause sont à Kambove, Likasi, Kikaka (Mitoni Mbili) et des ambulances en alerte pour transférer les cas graves à l’hôpital de Kakanda ou très rarement chez un autre spécialiste à Likasi ou Lubumbashi.

Boss Mining, c’est la prospérité partagée dans la santé

     Lors de notre visite de terrain à Kakanda et Kikaka (Mitoni Mbili) à la fin juillet sur invitation de Franck Fwamba, Directeur Exécutif de l’Ong RDN (Ressources Naturelles pour le Développement) qui travaille auprès des communautés pour la protection et la défense de leurs droits et conseille Boss Mining dans le cadre des Responsabilités Sociales des Entreprises (RSE) au profit des communautés locales en rapport avec les lois en la matière, les habitants du village Kikaka ont assuré notre rédaction de la disponibilité, la gratuité et la promptitude des soins médicaux que leur fournit cette société minière sur place au village et pour des cas graves à son hôpital de Kakanda. ”Boss Mining répond favorablement aux besoins des bénéficiaires des soins de santé”,  a dit monsieur Lumuna en présence de Jacques Kasonso, Représentant du Chef Kikaka absent du village. Ce qui rencontre la volonté du Président de la République qui veut que la santé des populations congolaises soit placée parmi les axes prioritaires du Gouvernement de la République.

     Cet établissement hospitalier à laquelle le Directeur Général Grant Dempsey continue d’allouer mensuellement un budget en plusieurs dizaines des milliers de dollars, avec l’appui de sa hiérarchie de ERG qui est coactionnaire majoritaire (70%) avec Gécamines dans Boss Mining, appuie le Gouvernement dans le secteur de la Santé et accompagne, en même temps, la vision du Président de la République et Chef de l’Etat Congolais Joseph Kabila. Ce qui ressort des journalistes, c’était à l’issue d’une visite surprise effectuée dans les installations de l’hôpital Boss Mining que ”l’Etat a reconnu la qualité des soins et du personnel, la viabilité des équipements pour en faire l’Hôpital Général de Référence il y a quelques en lieu et place de celui de Dipeta construit par TFM mais non équipé, alimenté en médicaments et en personnel médical”, a confié l’Ong RND à nos enquêteurs.

     Et d’ajouter :  ”Nous saluons les sacrifices que messieurs Benedikt, Sebastian et Grant de ERG et leurs équipes consentent, en cette période de crise qui frappent les entreprises minières avec des conséquences que vous connaissez, pour continuer de partager la prospérité avec les populations locales et la nation congolaise ; ils font mieux et plus que les grandes entreprises minières et fournissent les efforts pour améliorer au jour le jour sur demande des communautés et sur nos conseils en tenant compte de leurs possibilités financières. Ici, ERG applique une politique sociale exceptionnelle proche du paternalisme comme du temps de la Gécamines, du Père Noël, et tout le monde doit les féliciter et encourager sans oublier de penser ou préparer à l’après Boss Mining à partir de maintenant. Les dirigeants de Boss Mining ont institué une tradition d’écouter les conseils et les critiques des Ongs, ils nous écoutent depuis qu’ils nous consultent quand nous avons un conseil ou une critique constructive dans le respect des lois et pour l’intérêt des communautés environnantes et du pays. Nous n’avons pas honte de vous le dire. Beaucoup ont fermé ou réduit les dépenses sociales, eux continuent à dépenser des millions de dollars mensuellement dans les RSE et nous les y encourageons. La presse et les autres Ongs doivent positivement en parler.

     Nous y avons rencontré des patients venus de Kamina, Bukama, Luena, Fungurume, Bunkeya, Likasi, Lubumbashi, Mokambo, etc. qui ont reconnu ”la bonne qualité des soins, leur quasi-gratuité sinon la gratuité pour les plus indulgents, l’hospitalité du personnel et la prise en charge sans discrimination de provenance, la restauration sans faveur ni distinction d’origines ni classes sociales”.

     Lors de notre visite surprise et anonyme, nous avons découvert aussi que cet Etablissement sanitaire organise tous les services  d’ordre médical dont la médecine interne, la radiologie, la pédiatrie, la maternité, la néonatalogie, etc. Bien équipé, l’hôpital Boss Mining dispose d’une pharmacie où les produits sont conservés selon les normes requises et d’un laboratoire et d’un service de radiologie doté des appareils modernes, selon un responsable de l’Ong RND qui connaît bien le matériel pour l’avoir la même chose dans les meilleurs hôpitaux privés et publics en Afrique du Sud. Ici, les tests ou les examens médicaux sont effectués et à la minute, les résultats  sont obtenus et communiqués aux patients. On y dépiste aussi le Sida et prend en charge les malades du HIV-Sida.

Le suivi sanitaire des travailleurs est une priorité BM et ERG

     Selon notre hôte de RND, il y a une des rares exceptions que les sources concordantes et dignes de confiance ont confirmé : l’hôpital Boss Mining possède un service de la Médecine du Travail qui manque dans beaucoup d’entreprises minières dites grandes (hormis Gécamines, KCC et Mumi sauf erreur ou manque d’informations) qui opèrent dans le secteur minier du Katanga démembré. Franck Fwamba, son Directeur Exécutif de RND qui nous avait invités et guidés a insisté sur cela en ces termes : ”Si vous connaissez l’importance de la Médecine du Travail dans une entreprise minière et que vous réalisez que beaucoup de ces entreprises qui se font octroyer des trophées dans la Sécurité du Travail n’ont pas ce service dans leurs hôpitaux qu’ils n’ont pas généralement, vous allez vous révolter et vous demandez pourquoi on ne prime pas ERG et Boss Mining pour cela. Je sais ce dont je parle parce que je connais le secteur des mines de cuivre et cobalt et parce que j’ai travaillé à la Miba, sous le mandat de l’Ir Trudon Katende Muya, où la Médecine du Travail fait partie de la gestion de la santé du travailleur du début à la fin. ET là, Boss Mining et ERG sont une exception à féliciter et soutenir. Le plus petit n’est pas toujours le moindre.” Ce Service de Médecine du Travail prend aussi en charge les employés d’autres sociétés du Groupe ERG (Comide, Frontier, Metalkol).

     Une autre découverte de notre visite avec l’Ong RDN à Kakanda est que cet Etablissement sanitaire  renferme une salle d’urgence qui réunit  toutes les conditions d’hygiène, un département de la santé publique  et plus de 112 lits. Cette capacité d’accueil s’adapte au rayon d’exploitation de Boss Mining et de ses environs. Le traitement des patients hospitalisés et ambulatoires se fait 24 heures sur 24 et presque gratuitement pour les privés et les particuliers. Tandis que pour les agents et cadres de la société ainsi que pour leurs familles respectives, les soins médicaux sont gratuits. Pour les cas urgents dans les villages environnants, l’hôpital Boss Mining dispose d’une ambulance médicalisée. Ce charroi automobile est mis à la disposition des malades incapables d’atteindre eux-mêmes l’hôpital.

     Mu et déterminé par la volonté immuable de contribuer au relèvement et à l’amélioration du secteur de la santé publique en République Démocratique du Congo, l’actionnaire majoritaire de Boss Mining, ERG (Eurasian Resources Group), a mis l’hôpital sous la gestion quotidienne des médecins congolais qualifiés et expérimentés, et sous la supervision de la Direction Médicale du Groupe afin de se rassurer que les vies humaines y sont pris en charge selon les standards internationaux qu’appliqués dans d’autres pays.       Un personnel médical passionné pour les patients et s’occupe pleinement de leurs besoins en matière de santé, soucieux de fournir un service global qui intègre tous les aspects  du bien-être des populations.

La politique sanitaire de Boss Mining (ERG), une expérience unique en RDC

     A ce jour et par rapport à ce que nous avons vu à Kakanda dans le domaine de la santé, considérant les témoignages qui fusent des populations qui fréquentent l’hôpital de Kakanda et autres centres de santé ou dispensaires de la société hors de Kakanda, tenant compte aussi de ce que nous dit des observateurs avertis du secteur des mines dans le Katanga démembré, il revient de dire que l’entreprise minière Boss Mining chemine avec une longueur d’avance dans le secteur de santé, par rapport à beaucoup d’autres entreprises minières dans cette partie du pays, dans le strict respect du code minier en vigueur en République Démocratique du Congo et de différentes lois internationales grâce à la volonté des actionnaires et aux directives de la haute hiérarchie du Groupe qu’applique, aujourd’hui, avec pragmatisme le Directeur Général Grant Dempsey en bon dirigeant d’entreprise africain et expérimenté, un des connaisseurs des réalités locales de gestion et du Katanga démembré où il vit et travaille depuis une décennie.

     A Kakanda et environs, monsieur Grant tient et veille la prospérité soit partagée dans le secteur de la santé avec les populations locales et tous les congolais qui fréquentent l’hôpital de l’entreprise Boss Mining pour y recevoir de bons soins de santé presque gratuits. Une expérience unique en République Démocratique du Congo, selon nos enquêtes.

Par Yannick Mukalayi

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
19 × 30 =