La dîme est pour l’Eglise, pas pour le Pasteur. Zacharie Kabengele Pasteur iconoclaste

Partager

Ce n’est un secret pour personne que presque chaque rue de la République Démocratique du Congo héberge au moins une ‘’Eglise’’ dite de réveil. Faites un balade à Kinshasa, Lubumbashi et d’autres grandes villes du pays pour vous en rendre compte. Et pourtant, beaucoup de prétendus chrétiens y sont plus des crétins au lieu d’être ‘’la lumière de  la terre, le sel du monde’’ comme le recommandent les Saintes Ecritures. Les ‘’Eglises’’ naissent et se multiplie chaque jour au pays plus que ne le font les champignons. Un fait social que les sociologues doivent étudier profondément afin de proposer des solutions idoines aux gestionnaires de ‘’Res Publica’’.

Le désordre doit s’arrêter. Il faut empêcher aux aventuriers de tous bords, des ‘’passe-temps’’ à faire du ‘’Gospel Business’’, à escroquer les fidèles déjà pauvres, d’abuser en vendant les miracles, les consultations prophétiques et autres prières de délivrance. Au commencement, il n’en n’était pas ainsi, il faut retourner à la source, à la totale application de la vraie parole de Dieu, la sainte Bible. Je suis chrétien charismatique pratiquant.

 Parmi les dirigeants desdites Eglises, il y en a des vrais, ceux qui s’efforcent continuellement à respecter et faire respecter la volonté du divin maître Jésus-Christ dans la vie quotidienne, le ministère et la gestion. Ils ont compris que les assemblées chrétiennes sont des Asbl (Associations sans but lucratif) et non ‘’mon Eglise, mon ministère, ma vision’’, mon affaire, mon business selon la bible et selon les lois du pays.

Cette race des Pasteurs, des vrais sont pourtant très rares au pays. Et le Katanga en compte aussi dont Pasteur Zacharie Kabengele, la responsable du Ministère Chrétien ‘’Nouvelle Cité de David’’ dont le QG est à Lubumbashi.

Kassapard du sang, Docteur en Géologie et Professeur d’Universités (Faculté des Sciences de l’Université de Lubumbashi et ailleurs), Pasteur Zacharie Kabengele est d’abord un chrétien né de nouveau, puis leader et ‘’Papa’’ comme l’appellent avec raison beaucoup de lushois qui le connaissent.

Ce katangais a marqué l’histoire des Eglises de Réveil en faisant des choses autrement : il ne fait pas le ‘’temps plein’’ et continue d’enseigner à l’université parce que l’Apôtre Paul tissait les tentes pour survivre ; il est le grand donateur de l’Eglise parce que le Roi David avait beaucoup donné pour la construction du temple ; il ne prend pas les dîmes, pour lesquels les Eglises naissent et se divisent, parce qu’il faut les ‘’apporter à la Maison du Trésor’’ (temple) afin de pourvoir aux besoins de l’Eglise conformément aux Ecritures ; il construit les temples et les infrastructures de la NCD parce qu’il faut investir dans la propgation de l’évangile, ‘’là où les voleurs ne peuvent dérober ni les insecter ronger’’ ; il insiste sur l’ordre, la discipline et le bon témoignage parce que les chrétiens doivent être des imitateurs du Christ ; il est entouré des collaborateurs de différentes origines parce qu’à l’Eglise, en ‘’Christ, il n’y a ni juifs ni grecs’’ ; les chrétiens l’appellent ‘’Papa        Zacharie’’ après avoir prouvé qu’il pouvait être un bon responsable de l’Eglise parce que ‘’un bon parent, mari modèle, jouissant d’un bon témoignage, connaissant et vivant selon la bible’’.

Chaque mois, les fidèles de la NCD savent que leur pasteur investit 70% de l’argent reçu dans les            besoins de l’Eglise (construction des temples, évangélisation, maintenance de la Radio et la Télévision,      assistance sociales aux démunis, construction de la Cité de David sur une concession de l’Eglise à  Lubumbashi, etc.) et consacre seulement 30% vont aux primes de tous ceux qui travaillent à l’Eglise. Pas du ‘’Gospel Business’’ avec le Prof.

Figurant parmi les références et hommes de Dieu respectés de l’ex Katanga et du pays, Prof Zacharie s’est révélé un iconoclaste qui détruit les ‘’statues personnelles’’ du ‘’Gospel Business’’ que des passe-temps érigent en principes de gestion. Dieu s’en souviendra!

Par Francisca T. Kanambuj

Related posts

Leave a Comment

Résoudre : *
29 × 30 =