‘’Nous accompagnons nos clients miniers à bien faire leur travail… ’’

Eric Kabila Kisimba
Partager

Eric Kabila Kisimba est un chef d’entreprise et mandataires en mines et carrières. Traînant avec lui une expérience de financier et aiguisé par des problèmes à résoudre au quotidien, auprès des régies financières et du ministère des mines pour les clients des entreprises dont il est actionnaire et directeur, il a accordé un entretien à PANTHEON et MINING NEWS MAGAZINE sur la sous-traitance dans le secteur minier, la mandature en mines en République Démocratique du Congo ainsi que sur les différents contentieux douaniers dans le même secteur. EXCLUSIF. Entretien réalisé par Jeef Kazadi.

DISCOURS PRONONCE A L’OCCASION DE LA JOURNEE PORTE OUVERTE DE KAMOA COPPER SA – VENDREDI 08 DECEMBRE 2017

Discours prononcé à l'occasion de la journée porte ouverte de Kamoa Copper SA
Partager

Permettez-moi d’abord de m’acquitter d’un agréable devoir : celui de vous remercier pour votre présence en ce lieu, malgré vos multiples occupations. Ceci témoigne de l’importance que vous accordez au projet Kamoa-Kakula et à toutes les activités que mène la société Kamoa Copper SA que j’ai l’honneur de représenter.

Du Lualaba au professionnalisme Le chef Musokantanda bénit publiquement la société et ses dirigeants

Kamoa SA
Partager

Kamoa Copper SA, une filiale de Ivanhoe Mines DRC a organisé le 12 décembre 2017 une journée ‘’Porte Ouverte’’ à l’attention des différentes couches de la population du Lualaba : gouvernement provincial, hommes et femmes d’affaires, les entrepreneurs, les fournisseurs, la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), les chefs coutumiers dont le Chef Musokantanda et ses collègues, les journalistes et différents invités venus de Kinshasa, haut-Katanga, etc.

Johnson Deroyer Mutale, Directeur Général de SSM : Nous sommes le premier laboratoire minier privé en RD Congo

Johnson Deroyer Mutale, Directeur Général de SSM
Partager

Plusieurs laboratoires privés internationaux et aux capitaux étrangers existent et opèrent dans le secteur minier de la République Démocratique du Congo depuis plusieurs années, illégalement et irrégulièrement, sans avoir été certifiés pour le pays. Des multinationales se couvrent derrière des certifications obtenues pour d’autres pays pour prester sans avoir été enregistrés au Ministère des mines comme l’exige la loi.